07 - Les Origines : Onomastique

La tradition veut qu'à la bataille d'Hastings, en 1066, Guillaume Le Conquérant ait été sauvé par l'un de ses hommes d'armes, Richard Le Fort, qui le couvrit de son écu. Cette origine "mythique" paraît vraisemblable, car les descendants de ce soldat normand reçurent d'importants domaines en Angleterre. Ce Richard Le Fort, nommé quelquefois Robert, n'est pas mentionné dans les listes concernant les principaux chefs normands qui participèrent à la conquête.

A l'époque médiévale, FORTESCU est l'orthographe classique. Au XVIIe siècle, on a ajouté la particule, qui ne fut plus reprise après la Révolution (Defortescu). Par ailleurs, certains se sont fait intituler du nom de leur sieurie, tel ce Léonor de Fortescu, sieur de la Chesnée à la fin du XVIIe siècle, dénommé fréquemment dans les actes, "Monsieur de la Chesnée Fortécu" (1).

Quant au toponyme "Fortescu", il semble inconnu dans l'actuel département de la Manche. En novembre 1426, dans une montre effectuée à St-Lô, Robert Muldrac, chevalier, était qualifié "sieur de Fortescu" (2).

Espace
Espace