p 462


...de vint et chincq livres, neuf foulz,fix deniers ob Poitevine qui deubz eftoient a mon dit pere et a moy pour noz gaiges de fervice par mon dit pere et par moy depuis le jour Saint Michel lan mil cccc et troiz cellui jour inclus, jufques au darrain jour de Janvier enfuivant exclu.
espaceDe la quelle fomme de xxvl. ixs. vid. ob Poitevi,e je me tien pour content et en quitte le Roy notre feigneur, le Viconte, et tous autres a qui quittance en peut et doit appartenir. En temoing de ce jay fcelle cefte quittance de mon propre fcel le xj jour de Juing l'an mil iiij c et quatre.
 
espaceLe sceau attaché aux deux quittances précédentes est ainsi décrit par De Belleval :--
espaceespaceespaceespaceSceau : un écu à 3 bandes - 2 lions le soutiennent.
espaceespaceespaceespaceEcusson : une tête de lion enserrée d'une paire d'ailes. (1)

(1) De Belleval, Azincourt, p. 193. 
 
espaceNous le trouvons ensuite, trois mois avant la grande bataille où il trouve la mort, inscrivant sa montre à Valognes avec ses douze écuyers.

Montre de Guillem Fortescu le 25 juillet 1415. (2)

La Mouftre de Guillem Fortefcu, efcuier, et de douze autres efcuiers de fa compaignie, reveue a Valognes le xxv jour de Juillet l'an mil ccc et quinze.
C'eft affavoir.

.
Jehan Fortefcu.
Ricart Fortefcu.
Pierre Fortefcu
Guillem Auber.
Pierre Loré.
Michelet Lenfant.

Le dit efcuier.
Pre le Feure.
Robin le Feure.
Jehan Peinel.
Jehan de Chillans.
Frolin de Tilly.
Raoul des Mons.


(2) Clairembault, 48, Do. 3624.
 
espaceSon nom figure dans la chronique de Montrelet dans la liste des "Noms des Princes et autres Seigneurs de divers pays ayant périt à l'infortunée bataille, du côté des Français. "
espaceSous le titre " Les grands seigneurs des Marches de Picardie, comme d'autres pays ", parmis un trés grand nombre nous lisons " Guillaume Fortescu " .
 
espaceDe Belleval dit :--
" Les Chroniquers ne pouvaient enregiftrer huit milles nom (de gentilfhommes qui perirent a Azincourt) ils ont du faire, ils ont fait un choix et parmi les combattants et les victimes ils n'ont nommé que les perfonnages les plus en evidence par leur grandes fonctions, ou leur haute naiffance." (3)
(3) De Belleval, Azincourt, preface, p.8.

p 463

 

espacePierre Fortescu, un des trois membres servant avec Guillaume à Azincourt, continua le combat contre les anglais. On le trouve en 1418 à la tête de 18 autres écuyers (1), dans l'armée constituée par le Dauphin pour défendre la Touraine, et est recensé au siège de Tours le 12 décembre de cette année ; La quittance suivante le montre comme ayant été employé contre le même ennemi dans d'autres régions de l'ouest de la France :

(1) Dom. Maurice, Histoire de Bretagne, Paris 1744, 5 vol. folio, vol. ii. col. 986. (communiqué par Mr Ogilvy).
 
 

Quittance de paie de Pierre Fortescu, 31 mai 1419.(2)

espaceSachent tous que je Pierre Fortefcu efcuier confeffe avoir eu et recu de Hemon Ragnier treforier des guerres du Roy notre feigneur la fomme de cuatre vins dix livres Tournois en preft et paiement fur les gaiges de moy efcuier, et de unze autres efcuiers de ma compaignie deffervis et a deffervir au fervice du Roy notre dit Seigneur et de Monfeigneur le regent le roy, alencontre les Anglois qui de prefent font en duchie de Normandie, Contrez du Maine et du Perche et en plufieurs autres parties voifines, et partout aillieurs ou il plaira a mon dit feigneur le regent ordonner, en la compaignie de Monfeigneur de Narbonne, et foubz le gouvernement de mon dit Seigneur le Regent. De la quelle fomme de iiijx. l. T. je me tieng pour content et bien paie, et en quitte le dit treforier et tous autres.
espaceDonne en tefmoing de ce foubz mon fcel le dernier jour de May l'an mil cccc et dix neuf.

(2) Clairembault 48, Id. 3625, 31 mai 1419.

 

Le sceau reproduit ici est attaché à cette quittance :p463_2a
 
 
espaceA l'époque de la précédente, Henri V était de nouveau sur le territoire français, ayant débarqué en Normandie en aoùt 1417, avec une trés puissante armée de 30 000 hommes, et ayant contraint Cherbourg, avec toutes les autres places fortes de Basse-Normandie, il aura finalement pris possession de tout le Duché par la chute de Rouen en janvier 1419.
espaceNous n'avons plus d'information sur ce Pierre Fortescu, mais découvrons l'effet de la conquète anglaise sur son cousin Jean Fortescu, 2d fils du premier Capitaine du Pont Douve, et 2d frère de Guillaume tué à Azincourt dont il succèda dans la Seigneurie de St Evremont, comme dans la charge du Pont Douve.

p 464

 
espaceCette forteresse, comme toutes les autres de la province, tomba sous l'emprise des anglais. (1) Le 27 mars 1418, Jean Fortescu, le gouverneur, l'abandonna à deux chevaliers, Sir John Robessart et Sir William Beauchamp, envoyé sur le commandement du Duc de Gloucester qui prenait Carentan au même moment.

(1) Carte, Catalogue des Parchemins Gascons, Normands, et Français à la Tour de Londres. Le Chanteur, histoire de Carentan.
 
espaceLes conditions sont reproduites dans un travail de Bréquigny, et furent comme il suit: (2)
espace"Il eft ftipulé que les Chevaliers, et Efcuyers emporteront leurs armures, vêtures, et emmeneront leurs chevaux, mais laisserons les canons, poudres, arcs, arbaletes, flèches, viretores, baudreux, et generalement les armes qui fervaient de fauvegarde a la fortereffe;
espace"Que tous les Gentilfhommes et autres de la dite fortereffe qui voudront demeurer attendre et devenir hommes lieges et vrais, obeiffans et fubgiez de notre dit Souverain Seigneur le Roy de France et d'Angleterre, f'y accordera et accorde a tous ceux de la condition deffudite, tous leurs biens, meubles, heritages, terres, et poffeffions, tant dedans le dit chaftel comme dehors, hormis les terres qui auront été donnés devant cefte prefente compofition : Que les dames et damoifelles qui préfentement font au chaftel du Pont Douve, mon dit Seigneur de Gloucefter de fa haute Seigneurie et gentileffe leur a accordé que au jour de la dite rendue elles auront et emporteront avefques eulx tous leurs biens propres."
espaceJean de Fortefcu figna cette capitulation en la ville de Saint Lo le 17me Mars 1417-18. (3)

(2) Le Chanteur, histoire de Carentan, citant Brequigny ( voir Ogilvy p40).
(3) Voir Mr Olive de Bayeux.
 
 
 
espaceConformément avec les conditions précèdement citées, Jean Fortescu fut maintenu par Henri V en possession de ses biens, dans les baillages de Caen et de Coutances, par un décret du 19 septembre 1419 (4); ayant déja, le 24 juin de cette année, été nommé par le même Roi,
espace" pour commander avec d'autres gentilshommes la noblesse du Baillage de Costentin "

(4) Mr Olive à Mr Ogilvy 1864.
 
 
espaceEn 1420 voici l'attestation :
espace" Atteftation de Maffion le Fevre chevalier garde du fcel des obligations de la Viconté de Carentan, que Jehan Fortefcu efcuier a fait l'hommage que tenue lui eftoit faire a caufe et par raison de fes heritages, rentes, et poffeffions. Dat. 28 de Maie 1420" (5)

(5) Extraits des actes sur papier vélin, Bib. Imp. Paris; voir aussi dans l'appendice : &laqno; Mandement relatif à l'hommage que Jehan Fortescu avait fait au Roi d'Angleterre».
 
espaceL'acte d'allégeance porte la date du 13 avril 1420 à Caen dans la huitième année du règne du Roi Henri V.

p 465

 

espaceLe rattachement de Jean Fortescu à la cause de Henri V fut complet. A cette époque, un seigneur normand pouvait encore avoir des difficultés à se considérer comme un Français, et quand un descendant de ses anciens souverains les Ducs de Normandie, débarquaient sur la terre Normande, cela devait certainement provoquer quelques remouts parmis leurs sentiments de patriotisme ou de loyauté. Une raison pour transmettre son allégeance du souverain français au nouveau conquérant.
espaceEn 1424, il occupe un poste honnorable comme " Garde du scel des Obligations de Chierburgh. " (1)

(1) Comme il apparait par la suite dans les extraits des actes sur papier vélin à la Bibliothèque Impériale, " Acquittance de Jehan ForteScu eScuier, garde du Scel des obligations de la Viconté de Chierbourg a certaines perSonnes, des arrerages deubz a cauSe de ceulx heritages. Dat. 2 juillet 1424 "
 
espaceEn 1429, il devient chevalier et banneret avec un poste d'importance dans l'armée normande établie par le Comte de Suffolk pour assister les forces anglaises engagées alors dans le siège d'Orléans.
espaceIl est mentionné dans " l'administration de la Normandie sous la domination anglaise " (2) comme indiqué ci-dessous : --
espace" Troupes Anglaifes au Fiege d'Orleans, independamment de l'armee proprement dite, la plupart des Capitaines et des baillis fournirent fur leur retenues ordinaires un certain nombre de gens d'armes et d'archiers, on fit auffi appel aux gens nobles et tenans noblement du Duché de Normandie. Tous furent fommes de comparaître en armes a Vernon le Mardi 29 Mars 1429. Ils formerent un corps de 200 lances, et 600 archers que l'on employa au mois d'Avril a conduire des vivres a l'armee affigeante, le 29 Avril ils partirent de Paris. Ces troupes feodales etaient fous les ordres de chefs de montres. Les Seigneurs que nous voyons décorés de ce titre etaient Meffire Jean d'Oiffy, Meffire Jean Fortefcu, Chevaliers, et Jean Sauvage Efcuyer, pour les Vicontés de Carentan, Valognes, et Coutances. Leur compagnie fe compofait tous compris de deux Chevaliers-bannerets, un Chevalier-bachelier, dix hommes d'armes a la demi-solde, et vingt et un qui prennaient les gages d'archers nobles, ceft a dire 6d efterlins. Le 4 Avril ils étaient à Vernon, et le 19 à Paris."

(2) Vol. xxiv. du travail ci-dessus (comme communiqué par Mr Ogilvy P 226-227
 
 
espaceLes deux papiers suivants, venant du service des manuscrits de la Bibliothèque Impériale, datent du jour précèdant l'arrivée à Vernon, pour appuyer l'expédition vers Orléans.

Montre des hommes d'armes, et archers sous les ordres du Chevalier Jehan Fortescu, le 3 avril 1429. (3)

espaceMouftre de iiij lances et xii Archiers a cheval de la retenue de Meffire Jehan Fortefcu Chevalier, du nombre de cent lances, et trois cent Archiers ordonnes foubz le gouvernement de Monfieur le Comte de Suffolk, lieutenant du roy fur le fait de la guerre en Bas pays de Normandie, pour faire guerre aux ennemis du roy notre feigneur, eftans a Montmeril, Montandain, Mont Saint Michel et ailleurs en pays d'Avranchin, prife a St. Lo le iij jour d'Avril....

 

(3) Collection Clairembault, tom. 162.

p 466


...l'an mil ccc vingt neuf, avant Pafques par nous Jehan Harpelay, chevalier bailli de Coftentin, et Nicolas Franceys, Controlleur de la garrifon du dit lieu de Saint Lo, a ce commis par Meffieurs les Treforiers et Recevieur general de Normandie.
 

Jehan Neel.
Colin Joffet l'aifné.
Guillem Poiffon.
Colin Joffet le jeune.
Simon Pontet.
Jehan de Beufeville.
Johan le Noir.
Jehan Reynault.
Thomas Parker.
Perrin Bleffet.
Jehan Moureton.
Jehan Pibet
Noel Lemperir.
.
 

Premierement.
Hommes d'Armes.

 

 
 
Meffire Jehan Fortefcu, Chevalier.
Thomas du Bofc.......................)
Jehan Martyn.........................)> .. Sans Harnois de jambs.
Guillem Vanquelin.................)
 
 

 
Archiers

 

 
espaceViens rabater pour la faute du harnois de jambe, par l'ordonnance de Monfieur le Comte, pour les caufes contenues en la fin des mouftres du dit Monfieur le Comte. En temoing de ce nous avons signe ces prefentes du noz faigns manuelz l'an et jour deffus dits.

J. Harpeley.

N. Franceys

 
 
espaceQuittance de paiement du chevalier Jehan Fortescu, 3 avril 1429. (1)
espaceSaichent tuit que nous Jehan Fortefcu Chevalier, Capitaine de iiij lances, et xii Hommes de trait du nombre des cent lances, et trois cent Archiers a cheval ordonnez a mon Seigneur le Comte de Suffolk lieutenant du roy notre Seigneur fur le fait de la guerre es bailliages de Caen et de Coftantin pour faire guerre aux annemis du roy notre Seigneur, confeffons avoir eu et recu de Pierre Surreau receveur general de Normandie la fomme de fix vings neuf livres iijs. iiijd. Tournois pour le paiement des gaiges et regars (2) de nous et iij autres hommes d'armes, et xii Archiers a cheval de notre dite retenue, pour le fervice d'un mois commencant au jour dui que nous avons fait nos prefents, mouftres en cefte ville de Saint Lo, par dit monfeigneur le bailli de Coftantin et Nicholas Fraunceys a ce commis par...

 

(1) Cabinet des Titres a Paris, Dossier " Fortescu ".
(2) Sic in MS.

p 467

 
espace... Monfeigneur le gouverneur de Normandie. De laquelle fomme de vj xx ixl. iijs. iiijd. deffus dictes nous nous tenons pour contens et bien paie. Et en quittons le roy notre dit Seigneur, le dit receveur general, et tous autres. Donne a Saint Lo, foubz notre fcel le iij jour d'Avril l'an mil iiij cens et xxix avant pafques.
 
espaceLa quittance est avalisée : --
"Blanc de Monfeigneur Jehan Fortefcu Chevalier pour fes gaiges de vj.xx ixl. iijs. iiijd. Tournois pour le fervice d'un mois de lui, iij autres lances, et xij archiers a cheval."
 
espaceLe ci-dessus mentionné Jehan Harpelay figure également dans l'ouvrage de Holinshed tel
espaceespaceespace" Sir John Harpleie BailliSS of ConStantin " (1)

(1) Holinshed, vol. iii. p. 156, ed. 1808.
 
espaceUn mois pendant lequel Messire Jean Fortescu d'était engagé avec ses hommes fut à peine écoulé, quand les anglais furent obligés de lever le siège d'Orléans, occasionné par une sortie dirigée par Jeanne d'Arc, le 8 mai 1429.
espaceLa notification ci-aprés est la suivante dans l'ordre : --
espace" Sir John Fortefcu and Sir William de Moleyns the captains refpectively of the Caftles de la Rivière de Thibonville, and Harcourt, affifted at the furrender of Effeux (to the Englifh) on the 4th of Auguft, 1429." (2)

(2) Administration de la Normandie, vol. xxiv. p.229.
 
espaceNous le trouvons quelques mois plus tard remplissant la charge de " Garde du Scel des Obligations de la Viconté de Valognes. "
espaceLa Viconté était à l'origine une des divisions municipales de la Normandie; le Duché étant divisé en sept Grands Baillages "eux-même subdivisés en Vicontés, elles-même partagées en "Sergeanteries", lesquelles enfin étaient constituées d'un nombre variable de paroisses.
espaceLes sergeanteries étaient des fiefs nobles obtenus du Roi et conferraient à leurs possesseurs le droit de désigner les sergents pour les différentes paroisses comprises dans leurs limites. (3)

(3) Nobiliaire de Normandie d'Ogilvy, introduction, p. xiv.
 
espaceLe conservateur ( ou garde ) du sceau pour la Viconté, était un officier d'importance dans sa province, et la fonction était, selon la Chesnaye, tenu seulement par les familles dirigeantes, et était entièrement honorifique. Il dit : --
espace" Maré le Febre était en 1420 Garde du fcel des obligations de Carentan, charge exercée avant ou après lui par les Ofber, Renault, Fortefcu, Le Cefne, Poirier, Franquetot, et autres de la généralité de Caen, tous diftingués foit par une ancienne Nobleffe, foit par les charges de Gentilfhommes de la Chambre, ou de préfidents à Martrier." (4)(5)

(4) Ogilvy citant La Chesnaye.
(5) La Chesnaye, Dictionnaire de la Noblesse, vol. ix p. 684.

 
espaceUn certain nombre de documents figurant dans le " Dossier Fortescu " à la bibliothèque Impériale, rappelent la période où Fortescu conserva le sceau à Valognes. Ils ne sont, toutefois de quelque intérèt, dans nos recherches de famille, portant simplement le nom de " Jehan Fortescu Chevalier " , au plus, et traitant d'affaires pour lesquelles il n'était pas directement concerné.

p 468

espaceUn de ces documents est donné en exemple pour les autres. C'est le premier d'une série de onze, s'étendant dans le temps entre le 1er septembre 1429 et le 3 février 1448 : --
 

A tous ceulx qui ceft lettres verront.

espace"Jehan Fortefcu Chevalier, garde du fcel des obligations de la Viconte de Vallongies falut .(1)
espaceSavoir faifons que pardevant Jehan Tallot clerc, tabellion juré commis et eftabli au fiege du dit lieu, fut prefent Goret Pain de la paroiffe de Saint Chriftophe du Fon, lequel de fon bon gre congnoiffe et confeffe avoir eu et reçu de homme pourveu etfaige Thomas Pellere, Viconte de Valongnes la fomme de vingt cinq livres Tournois que deubz lui eftoient pour fa poine et falaire davoir maçonné tout de neuf on dedans des foffes de la ville de Chierbourg aupres de la tour du nort ung contre mur en maniere de diquerie de blefce et de gafon de xlviij pies de long quinze pies de haut, et de cinq pies de ley, icelle maconnerie contenu il defclara plus a plain en la cinquieme partie du roulle des oeuvriers de la dicte Viconté fur ce faite. De la quelle fomme de xxvl. le dit Goret Pain fe tint a bien content, et en quitta le roy notre feigneur, le dit Viconte et tous autres. En temoing de ce ces lettres font fcelles des dits fceaux fauf a tout droit. Ce fut fait a Valongnes le premier jour de Septembre l''an mil ccccxxix.

Tallot

(1) Cabinet des titres, " Dossier Fortescu ".
 
espaceCe chevalier épousa, comme la généalogie de Mr du Londel nous en informe sous le N° XIII de la filiation, " Noble fille Marie du PerSy " de qui il eut son fils et successeur Tristan.
espaceNous le trouvons avec une autre femme, qui lui donna aussi une descendance. Il s'agissait de Jeanne d'Anneville, fille et héritière de Guillaume d'Anneville, Chevalier, Seigneur de Tournebu, par sa femme Jeanne, fille de Michel d'Anneville, Chevalier Seigneur de Montaigu.
espaceAvant Jean Fortescu, cette demoiselle avait épousé Jean de Grimouville, Seigneur de Gauville et de Carantilly. Elle est ainsi titrée dans La Chesnaye des Bois: --
espace"Jeanne d'Anneville dame de Saint Germain de Tournebu, et de Saint Martin de viel, mairiée fecondement a Jean Fortécu Chevalier, Seigneur de Saint Evremont fur l'Ozan, et de la Meauffre, les enfans des deux lits partagerent la fucceffion en 1449." (2)

(2) La Chesnaye des Bois, dict. de la Noblesse, 15 vols. Paris, 1778, supplément tome i, p. 95.
 
espaceColliaux Fortescu, la fille de Jean Fortescu, Seigneur de St-Evremond, épousa : --
"Guillaum Ofber, Seigneur de Coutourps Teffon, (3) et Clitourp, Viconté de Valognes".
(3) La Roque, Histoire de la Maison d'Harcourt, p. 2069, Preuves.