10 July 2011

p 448

Familles de Normandie
CHAP. XVI.
Les Fortescu de Normandie.

 
espaceIl reste encore à considérer une branche des Fortescu, trés éloignée par le fait des années et par la distance séparant les régions dont nous nous sommes déja occupé. (chapitres précédents sur les branches anglaises, étudiés dans ce même ouvrage); En explorant son origine, nous sommes contraints, une fois de plus, comme dans le cas des familles anglaises, de prendre source dans les zones nuageuses de la tradition.
espaceOn se souviendra que si Richard Le Fort, qui vint de Normandie avec Guillaume le Conquérant (William the Conqueror), et combattit à Hastings en 1066, serait retourné en Normandie, laissant son fils ainé, Adam, qui prit le nom de FORT ESCU acquis par son père, et qui aurait fondé dans son pays natal, par un autre fils, une lignée de descendants, formant une famille florissante.
espaceDe cette famille française il n'est guère fait mention dans les recherches anglaises que j'ai pu consulter, au plus il y a-t-il quelque généalogie ou description globale. Quelques généalogistes français et écrivains d'histoire locale, toutefois, en font part dans leurs écrits.
espaceLa plus ancienne inscription du nom de Fortescu qui m'ait été donné de découvrir est celle d'un mariage célébré en 1244 entre Philippe Emmanuel de CRAMEZEL de Bretagne et Louise de FORTESCU, conservé par La Chesnaye Des Bois. (1)
espaceMonsieur de Magny, directeur de la Bibliothèque Héraldique de Paris, et éditeur du "Nobiliaire de Normandie ", publié par une société de généalogistes, m'a fourni de précieuses informations sur le sujet ; dont je citerai quelques extraits. Il montre que la tradition perpetuée en France ressemble dans les grandes lignes à celle en cours dans les familles anglaises depuis les temps reculés; cela est dù au fait que l'auteur du nom passa de Normandie en Angleterre avec Guillaume Duc de Normandie "Le Conquérant" et combattit à la bataille d'Hastings. Depuis lors ses descendants en France sont nés sous le nom de FORTESCU.
espaceDe même, Mr de Belleval dans son livre "Azincourt " (2), écrit dans le même sens au sujet de "GUILLAUME FORTESCU ", tué à Azincourt en 1415, soit "Fortescu, famille normande connue depuis Robert le Fort, surnommé Fortescu, compagnon de Guillaume de Normandie 1066."
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(1) La Chesnaye des Bois, dictionnaire de la Noblesse, Paris, 1770, vol. v. p.287, enregistre ainsi le mariage : -- &laqno; Philippe Emmanuel de Cramezel de Bretagne né en 1226, marié en 1244 à Louise de Fortescu d'une maison trés ancienne qui a donné des chanceliers d'Angleterre. Il en eut Emmanuel Philippe de Cramezel.»
(2) Azincourt, de Belleval, 8vo., 1865, Paris.

P 449

espaceMonsieur de Magny continue ainsi : --
espace" Le nom des fires Fortefcu, alias Fortefcue, Fortecu, olim Fortefcot, Fortefcut, eft inconteftablement l'un des plus nobles, et des plus renommés de l'ancienne Normandie; une longue tradition chevalerefque s'attache à ce nom antique.
espace" La race des Fortefcu a d'autant plus de mérite aux yeux d'un héraldifte, qu'elle negligea de porter un nom de terre, furnom pompeux qui n'était pour les nouveaux venus du XVe fiècle qu'un moyen fpécieux pour déguifer la pauvreté de leur extraction plébéienne.
espaceLes Fortefcu, comme les Bauvet, les Marefcot, les Baudran, les Chabot, les Tournemine, etc. confervèrent tout fimplement leur nom du Xe. au XVe Siècle, et dans les suivants on les voit toujours figurer fous le fimple nom de Fortefcu, à la bataille de Haftings (1066), à la croisade de Robert Courte-heuze, et de Godefroy de Bouillon (1) à la cour fouveraine de l'Echiquier de Normandie (1388-92), sous la domination Anglaife ( Règne de Henri VI. d'Angleterre, et de Charles VII. de Valois), fous le nom de Fitz-Fortefcu (avec l'adjonction Saxonne) ou fimplement Fortefcu, aux champs célèbres d'Azincourt en 1415, puis en 1666 à la recherche des Nobles des bailliages et Elections de Vire et de Carentan.
espace" Monfieur de Chamillard, Intendant de Juftice à Caen, les déclare Nobles de vieille race, et ordonne l'infcription de leur nom au rôle légal de gentilfhommes de la généralité de Caen."

.

 
espaceEn l'année 1463, quand le Président Montfaut examina les prétentions des familles normandes qui s'estimaient nobles, les Fortescu furent déclarés appartenir à " l'ancienne noblesse ", prouvant une descendance noble d'au moins quatre générations ce qu'exigeait la coutume normande. (2)



(1) La Chesnaye ds Bois, Dict. de la Noblesse, vol. vi.
(2) Ogilvy, vol. i. p.125 (MS).



espaceLes terres, fiefs et résidences des Fortescu se trouvaient tous dans la même partie du Duché, cette contrée de la Normandie du sud qui se situe entre St-Lô au sud et Valognes au nord, où se rassemblait l'ensemble ou presque de leurs domaines ; la plus grande partie se trouvant aux alentours de St-Lô et Carentan et sur les rives de l'estuaire par lequel la Vire et la Douve se jette dans le chenal St-Georges.
 
espaceC'était dans les paroisses de Sainte-Marie du Mont au nord de Carentan, du Mesnil-Angot et du Dézert au sud de cette ville que les familles, dont nous avons le plus de renseignements, s'étaient établies.
espaceMr de Magny m'a fourni la copie d'un document daté de 1552, donnant la généalogie des ancêtres de "Messire RICHARD FORTESCU, chevalier ", détenteur d'un fief dans la paroisse du Mesnil-Angot, qui nous permet de tracer la filiation des Fortescu depuis l'époque de la conquète anglaise.
espaceLe document était en possession du "juge de la Noblesse, et point d'honneur ," et l'exemplaire dont celui de Mr de Magny est une copie est signé par "du Londel Conseiller Rapporteur, " il suit ensuite en entier : --

 ...

p 450

 

Information d'ancienne Nobleffe d'extraction de nom et d'armes, faites en 1552
pour Meffire Richard Fortefcu Chevalier,
homme noble, tenant fief de la Paroiffe du Mefnil,
Election de Carentan au pays de Coftentin
devants les Confeillers
du Roy Notre Sire, et fes Elus en cette Election.
 

espacePorte: d'argent, à trois bandes d'azur; et crie: Fortefcu.
espaceVilliame Fortefcu Chevalier feut à la conquète avec le Duc de Normandie
espaceRobert Fortefcu Chevalier fit le Pélerinage des saint lieux avec le Duc Robert Court-heuze, et Godefroy de Bouillon (1)

(1) Mr de Magny dans sa généalogie complète, introduit entre ce Robert Fortescu et Richard, vivant en 1160 " Guillaume Fortescu, chevalier, dont Robert Fortescu, chevalier, qui fut héritier de Guillaume Fortescu chevalier banneret," mais ne cite pas ses références.
 
 

Filiation Noble.

I. Richard Fortefcu, vivant 1160.
II. Guillaume Fortefcu, alias Fortefcut, bachelier, vivant en l'an 1203.
III. Robert Fortefcu Chevalier-Banneret, vivant 1239; il époufa Noble fille Jehanne de Ruffy Picot.
IV. Henri Fortefcu, Ecuyer = Ydette Merlet.
V. Charles Fortefcu Chevalier 1314 = Marguerite Guillots.
VI. Anthoine Fortefcu, Noble
(2)
(2) Seigneur de Mesnil-Angot (de Magny).
VII. Jean Fortefcu Chevalier, vivant 1388; il époufa Adrienne du Foffé, fille Noble.
VIII. Meffire Williame de Fortefcu Chevalier tué à la bataille d'Azincourt le Vendredi 25 Octobre 1415; et Meffire Johan Fortefcu Chevalier, dit Fitz-Fortefcu, vivant en l'an 1420, marié à Noble fille Marie de Perfy, dont --
 
IX. Guillaume Fortefcu dit Triftan, Ecuyer, marié en 1450, à Noble fille Jacqueline de Bauffy
X. Jacques Fortefcu Ecuyer, 1483 = Françoise Euldes, dont --
XI. Triftan Fortefcu Chevalier = Anne d'Ouray.
XII. Richard Fortefcu Chevalier, 1545 = Catherine le Gay, dont advinrent --
XIII. Jacques Fortefcu (1er) et Guillaume Fortefcu Enfants foubs âge du dit Richard impetrant.
 

Collationé, &c.
Signé, Du Londel.

 

espaceMr de Magny continue cette généalogie par d'autres sources, commençant par les sus-nommés " Jacques 1er et Guillaume Fortescu " fils de Richard Fortescu : --
 
1. Jacques (I.) Fortefcu, auteur de la branche de Vire.
2. Guillaume Fortefcu, auteur de la branche de St. Lo.

p 451


Branche de Vire.

espaceJacques (II.) Fortefcu Chevalier, epoufa N..... dont il eut --
espaceGuillaume Fortefcu Ecuyer, qui epoufa N..... dont il eut deux fils.
espace1° Jacques (III.) Fortefcu de la Paroiffe du Pleffis-Grimoult, Election de Vire, maintenu Noble en 1666 par M. de Chamillard.
espace2° Marc-Antoine Fortefcu, vivant en 1666, de la Paroiffe de Maifroy-fur-Ifignay.
 
 

Branche de St. Lo.

espaceGuillaume Fortefcu laiffa, d'une alliance inconnue, deux fils : --
espace1° Nicholas qui fuit.
espace2° Jean Fortefcue père de (A.) Michel Fortefcu Ecuyer (1), du Defert, de la fergeanterie et de la Paroiffe du Hommet fur Carentan, Noble en 1666, infcrit au Catalogue des Nobles de la Généralité de Caen.
(1) Bibliothèque Impériale, Armorial Général, Normandie, fol.241, No. 58, Bureau de Valognes.
espaceNicolas Fortefcue Ecuyer, marié à Noble demoifelle Catherine Cadot des Seignieurs de Gerville, de la Paroiffe de Mefnil-Angot fur Carentan; maintenu Noble en 1666; et infcrit au Catalogue officiel des Nobles de la Généralité de Caen; il laiffa deux fils favoir:
espace1° Jean Nicholas qui fuit,
espace2° Leonor ou Léonard Fortfcu Ecuyer, Seigneur du Chefne, puiné, (Paroiffe du Mesnil-Angot) maintenu noble de vieille race, 1666, et infcrit au rôle des Nobles de Caen; fit enregistrer fes armoiries à l'armorial général officiel de 1696 au Regiftre de Caen, fo. 112, " d'argent, à trois bandes d'azur." (2)
(2) Ibid, Caen, Cabinet de Titres, vol. 388, fol. 93.
espaceJean-Nicolas de Fortefcu, de la Paroiffe du Mesnil-Angot Ecuyer, Seigneur du Taillis, epoufa Noble Demoifelle Anne de Minfant ou Miffant, des Comtes de la Bigne, famille Noble d'ancienne race. Il eut pour fils :--
espaceA. Jacques Jofeph de Fortefcue Ecuyer, Seigneur du Tailly qui fit enregiftrer fes armes à Caen, fo. 256, " d'argent, à trois bandes d'azur."
espaceAA. Son petit fils Paul de Fortefcu comparut à l'affemblée de la Nobleffe pour les Etats Généraux au bailliage de St. Lo en 1789 (voir les liftes Electorales de 1789). Sa fille Barbe Nicole Albertine de Fortefcu, epoufa, le 12 juin 1787, le Baron Jacques Rodolphe Titon du Tillet Capitaine, puis Consul de Suède à Padoue.
espaceJe foufigné ancien élève de l'école Impériale des Chartes, Directeur de la Bibliothèque Heraldique et des Archives de la Noblesse, certifie que la prefente genealogie de la famille fortefcue a été rédigée tant fur les documents et titres originaux confervés dans les archives de la bibliothèque héraldique, que sur ceux qui existent dans les dépôts publics de Paris et de Rouen.

Paris le 26ème octobre 1867
Le directeur de la Bibliothèque héraldique et des archives de la noblesse
Vicomte de Magny.

p 452

espacePeu aprés les années qui suivirent 1789, les Fortescu qui étaient considérés comme aristocrates, semblent avoir pratiquement disparu de la province, soit en émigrant soit à cause de la guillotine, à l'époque révolutionnaire où régnait l'insécurité.
espaceJe dispose d'une lettre de Mr le Comte de Bonvouloir en relation avec Mr du Bosc, obtenue sur ma demande par Mr Gabriel Ogilvy (auteur d'un " Nobiliaire de Normandie " en mars 1866) ainsi que le rapport de Mr Ogilvy sur ma visite dans la région ; ils montrerons quelle est la représentation actuelle des quelques " survivants " de ce vieux nom ici.
 
espace" Château de Vouteville, prés Bayeux, Calvados.
espaceJe reçoit à l'instant, Monsieur, la réponse de Mr Hervé de Fortescu, et malheureusement il ne lui reste plus de papiers de famille. Il me dit que son père avait encore beaucoup de vieux titres qu'il se rappelle avoir vus dans son enfance, et dont il a souvent entendu parler ; mais comme ils sont tombés dans un état voisin de la pauvreté, son frère ainé entre les mains duquel étaient tombés ces papiers, n'en a pas apprécié l'importance et les a laissé perdre complètement. Il se rappelle que son père lui a dit qu'un Léonore de Fortescu était allé en Angleterre il y a plusieurs siècles.
espaceMaintenant il est à ma connaissance que les anciennes recherches font mention de leur famille comme habitant la commune du Mesnil-Angot, et du Désert, où il leur reste encore aujourd'hui quelques hectares de terres.
espaceMon père se rappelle d'avoir vu au commencement du siècle un vieux chevalier de Fortescu qui est le dernier de la famille qui ait vécu noblement, les derniers ayant été forcés d'apprendre des métiers pour vivre.
espaceDans tous les cas leur petitesse n'empêche pas qu'on ne sache trés bien dans le pays qu'ils sont de trés ancienne et bonne noblesse, et j'ai souvent entendu parler dans ce sens à mon grand-père qui était au courant des familles du pays.
espaceJe regrette donc, Monsieur, de ne pouvoir vous transmettre rien de plus précis. Si on tenait beaucoup à avoir connaissance des titres qui peuvent rester en Normandie sur la famille de Fortescu, on pourrait écrire à Monsieur du Bosc, Archiviste du Département de la Manche à Saint-Lô, c'est la personne qui me paraît le plus en état de donner des renseignements.
 

Adieu Monsieur,
Recevez l'assurance de ma considération
Comte Auguste de Bonvouloir.

 
espaceNous présumons que le vieux chevalier de Fortescu mentionné ici est le certain Paul de Fortescu cité par Mr de Magny, enregistré comme représentant à une assemblée de la Noblesse de St-Lô en 1789.

p 453

espaceMr du Bosc, le conservateur des archives, en réponse aux suggestions précédentes, répond trés courtoisement que le dossier des Fortescu dans son bureau de St-Lô ne contient seulement quelques papiers dignes d'intérèt, desquels il donne des extraits que nous verrons un peu plus loin.
espaceJe joint des extraits de deux lettres de lui addressées à Mr Ogilvy rédigées, la première, de Montebourg le 9 avril 1866 et l'autre de St-Lô, le 17 du même mois.
 
espace" Les Fortescu d'Angleterre, et les Fortescu de France ont trés certainement une origine commune, ce n'est pas une question à débattre."
espace" Depuis mon retour à St-Lô, j'ai fait un voyage dans la cummune du Désert, lieu ou demeure un membre de la vieille famille de Fortescu, le plus capable m'avait-on dit, de donner des renseignements. Il m'a déclaré que dans sa branche il n'a été conservé aucun titre qui puissent être de la moindre utilité."
espaceCette branche est ainsi composée : ---
1° Jean de Fortescu demeurant à l'Anglet, terre patrimoniale, 56 ans, marié.
2° Hervé Alexandre de Fortescu, demeurant à Bonvouloir, 54 ans, marié. (c'est lui qui m'a renseigné)
3° Jacques de Fortescu demeurant au Mesnil-Vénéron, 51 ans, marié.
4° Théodore de Fortescu, demeurant à Graignes, marié.

espace"Ils sont fils de Hervé Alexandre de Fortescu décédé à l'Anglet il y a une douzaine d'années? Ils ont trois cousins nés au Mesnil-Vénéron tout prés de l'Anglet, l'un est propriétaire et journalier, deux sont domestiques aux environs de Bayeux. Ils n'ont pas plus de titres que les quatres premiers.
Tous ces gens là ne pourraient établir leur généalogie qu'au moyen des registres de l'état civil, qui ne remontent pas généralement au delà de 1690."
 
espaceEn août 1866, Mr Gabriel Ogilvy, ayant l'occasion de voyager en Normandie, eut l'amabilité de se rendre dans la région entre St Lô et Carentan, où habitent les Fortescu mentionnés dans la lettre de Mr du Bosc.
espaceIl voyagea par train de Bayeux jusqu'à la gare de Airel sur la ligne de Cherbourg, puis à pied pendant quelques kilomètres jusqu'à le Dézert, Bonvouloir et l'Anglet, rendant visite à deux des quatre frères mentionnés ci-dessus; Jean (exactement Jean-François) l'ainé, et Hervé de Fortescu, le second frère.
espaceLe premier est un petit propriétaire terrien, cultivant ses propres terres de trente-neuf verges. Il est conseiller municipal de sa commune du Dézert et montra à Mr Ogilvy les convocations qu'il avait reçues concernant une réunion prochaine du conseil, ainsi adressées :---

" Monsieur,
Monsieur,
Jean-François Defortescu, cultivateur et conseiller, à l'Anglet,
Commune du Desert ."

p 454

espaceHervé semblait évoluer dans de meilleures conditions. Il avait été garde de chasse et de ferme du comte de Bonvouloir, et a racheté à son " employeur " la terre sur laquelle s'élevait le vieux château de Bonvouloir à la condition que celui-ci soit abattu.
espaceIl vit dans une chaumière juste à proximité. Mr Ogilvy se rendit également chez un Fortescu au village de la Gauterie, entre St Fremont et le Dézert, appelé " Fortescu des Marais " ou plus communément " de Marais ", descendant de François de Fortescu, seigneur de Marfleur, en 1736. Il semblerait qu'il fut laboureur.
espaceMr Ogilvy finit par se rendre à la mairie du Dézert, où il trouva des papiers lui permettant de tracer la descendance de ces Fortescu, qui, nous le verrons, sont issus de Guillaume Fortescu, auteur de la branche de St Lô, dans la généalogie de Mr de Magny, où nous trouverons Jean Fortescu, second fils du sus nommé Guillaume et père de Michel, inscrit à la noblesse de Caen en 1666. Ce Michel est placé en première position dans la généalogie de Mr Ogilvy, soit :---
espaceI. Michel de Fortefcu, Ecuyer, fieur du lieu et de L'Anglet en 1670, fut père de --
1. Charles (1) de Fortefcu,Ecuyer, Sieur de L'Anglet, 1684-1701;
(1) Dans l'armorial général de Normandie, Caen, au cabinet des titres, vol. 388, fol. 93, bibliothèque impériale, Charles Fortescu, écuyer, sieur de Langlet, est trouvé comme ayant enregistré son blason en 1696-97.
dont Charlotte de Fortefcu en 1700, 1701, filleule d'André de Fortefcu prêtre, Ecuyer, en 1701.
2. François, dont l'article fuit.
3. Damoifelle Marie de Fortefcu en 1684-1711.

 
espaceII. François de Fortefcu, Ecuyer, Sieur de L'Anglet et de Mefnilbu en 1707 et 1711, fut père de --
1. Jean-François, dont l'article fuit.
2. François de Fortefcu, sieur de Marfleur en 1736. De lui eft iffue une branche de laboureurs demeurant à la Gauterie prés Saint Fremond.
3. Jofeph-Antoine de Fortefcu vivant en 1774.
4. Paul de Fortefcu vivant en 1774, père de Luc de Fortefcu du Mesnil-Vénéron, père de trois garçons maintenant partis en condition, c'est à dire, domeftiques.
5. Madeleine Françoise de Fortefcu née en 1736, fut mariée avec M. du Mefnil-Angot, qui périt fur l'Echafaud au temps de Robefpierre.
6. Catherine Françoife de Fortefcu vivante en 1774.
7. Françoife de Fortefcu vivante en 1774.

 
espaceIII. Jean François de Fortefcu Ecuyer, Sieur de L'Anglet, epoufa en 1736, Marie Magdeleine Françoife de Lemprière, dont --
....