REF 038 - Revue Généalogique Normande - la famille Aux Epaules ( par Emile d'AGON de LACONTRIE )

Revue Généalogique Normande
la famille
AUX EPAULES
 ( par Emile d'AGON de LACONTRIE )

 
L'histoire de la famille AUX EPAULES est directement liée à celle du Cotentin.
Nous avons pris les renseignements sur cette branche familiale dans les renseignements que nous ont fournis le capitaine B.PARIS, lui-même allié à la famille AUX EPAULES, la revue départementale de la Manche, fasc. 55 et 56 de 1972 ; la revue " Héraldique et généalogie " dans laquelle nous avions posé des questions ; le livre de Gilles Perrault " les gens d'ici ", éditions Ramsay ; un document manuscrit datant de plus de 250 ans et détenu dans le chartrier de la famille de MOREL ; un document fourni par l'abbé J. CANU, etc...
Nous remercions toutes les personnes qui nous ont permis d'établir cette monographie familiale.
Celle-ci ne fournira que les renseignements connus sur nos ascendants que nous énumérons rapidement à partir du fondateur :

VIEUL - ALBINUS - ROGER - RANULPHE - MICHEL - GUILLAUME - RICHARD GUILLAUME - GUILLAUME - GUILLAUME - RICHARD - GEORGES - CHARLES NICOLAS - SARAH -

 
67 272 504 - VIEUL " SCHE SULKEN ", nom danois ou vieux germanique, qui signifie AUX EPAULES. Sans doute avait-il les épaules trés larges. Vers l'an 900, les vikings avaient depuis bien longtemps visité les plages et les estuaires des côtes des mers du Nord et de la Manche. Mais cette année là fut marquée par l'incursion dans le Nord de celui qui devint plus tard ROLLON, duc de Normandie (notre aïeul aussi par d'autres alliances). Mais sur la côte Est du Cotentin, une flotille de drakkars s'avançaient en cette même année. Elle fut prise dans la tempête à quelques encâblures de la plage et sans doute aussi déportée du lieu où Vieul avait décidé de jeter sa troupe. Le chef viking jura de se faire chrétien si le salut lui était accordé ainsi qu'à tous les siens. Nous savons qu'il en füt de même pour d'autres vikings en Irlande par exemple.
Son serment fut accepté et les drakkars vinrent échouer dans le Vey. l'actuelle chapelle de la Madeleine, proche de la plage n'est pas celle qu'il fit bâtir pour y être baptisé. Mais il y a des vestiges trés anciens dans le petit cimetière qui l'entoure. Serait-ce ceux de cette antique chapelle ?
Il épousa BAUDOUR vers 910. Elle était fille du comte de Cotentin, alors que régnait Charles III le simple.
Son écusson était : de gueules à un gonfanon antique à deux pendants d'or.
Il fit bâtir un fort à Sainte-Marie, sur les bords du Vey, qui existait encore vers 1710, ou un peu plus tard.
De ce premier aïeul viking débarquant en Cotentin, vingt six générations séparent celui qui établit ce mémoire, en février 1988 ; soit plus de mille ans aprés.
Mais n'est-il pas normal d'essayer de retrouver parmis ses ancêtres une famille qui se distingua tout particulièrement en Normandie ?
 De son union avec BAUDOUR de Cotentin, naquit un fils ; peut-être y eut-il d'autres enfants, qui nous sont inconnus ; dénommé :
 
33 636 252 - ALLéNUS, ou ALBéNUS - ou simplement ALBAIN, encore dénommé Albinus AD HUMERET dit AUX EPAULES. Ce dernier épousa Moraille de LA RIVIERE. Nous ne savons rien d'autre sur ces deux premiers couples. Ils devinrent seigneur et maïtre, par le sang et le baptême, de Sainte-Marie-du-Mont. Dudit Albinus et de ladite de LA RIVIERE sortit :
16 818 176 - Roger DESHUMèRES, dit AUX EPAULES, peut-être à l'époque se prénommait-il, lui aussi, Ranulph, Rolf ; pour devenir Roger au baptème.Ce Roger prit pour femme Létitia CRESPIN ; fille de Guillaume Crespin et de Yvonne de TANCARVILLE, qui était grand chambellan ou connétable héréditaire de Normandie ; en l'an 976. Il fit de grands biens et donations à l'abbaye de Blanche-Lande, qui s'édifiait.Nous ne savons toujours pas si Roger AUX EPAULES eut des frères et soeurs ; de même le nombre de ses enfants. Nous ne connaissons que :
8 409 088 - Rodulphe ou Ranulph, qui épousa en 1015 Béatrix de MALLETOT, dequel sortit:
4 204 544 - Michel DESHUMèRES, dit AUX EPAULES, qui épousa en 1069 Maheult de MANNEVILLE, fille de Raoult.Là aussi ce Michel eut-il des frères et soeurs et d'autres enfants que le premier Guillaume que nous allons voir ci-dessous ?
 
2 102 272 - Guillaume AUX EPAULES épousa Jacqueline de VASSY en 1160 ou vers 1150, ou plus tard en 1180. Nous savons qu'il décéda en 1212, sans plus. Sa postérité, hormis Albain, nous est inconnue.
1 051 136 - Alabin épousa Denise de LA HAYE en 1230 et mourut en 1254. Il eut pour fils : Richard, Pierre et Jean. Le cadet, Pierre fut prêtre et décède en 1283. Rien sur Jean.
525 568 - Richard, sgr de Sainte-Marie-du-Mont, chevalier, vivait en 1253. Il épousa vers 1260/63 Luce du HOMMET, fille de Guillaume, connétable de Normandie, et de Luce de MORTEMER.De cette union naquirent quatre garçons, dont trois prénommés Guillaume, et un Richard. Celui-ci, le Guillaume ainé et le cadet furent prêtres. le troisième :
262 784 - Guillaume fut chevalier banneret, sgr de Sainte-Marie-du-Mont, du combat de Bouvines. Il se maria en 1309 à Jeanne des MOUSTIERS, fille de Jean, chevalier, sgr des Moustiers, de La Roquelle. Ils eurent : Philippe, Guillaume, Pierre, Jean-Richard et Guillemette. Jean-Richard, prêtre, mourut en 1349.
Guillemette épousa en 1340
Pierre de FORTESCU.
Philippe reprit la ville et le château de Carentan aux Anglais et s'empare de Nicolas de GROUCHY et de Raoul de VERDUN qu'il mène au Roi, qui les fera décapiter. Il fut fait chevalier à Crécy en 1346. Lui-même aurait été décapité en 1379. Pour quelle raison ?
 
131 392 - Guillaume époux de Colette de TILLY (ou Jeanne) ou de TILLOY. Nous pensons plutôt que c'est bien Colette de TILLY, dame du Hommet, fille de N. baron du HOMMET et de Jeanne de SILLY.
Il fut capitaine de Moulineaux, Néhou, Pont-Audemer, sgr de Sainte-Marie-du-Mont ; conseiller et chambellan de Charles V. Fait chevalier à la bataille de Rozbek en Cotentin, notamment au temps de DUGUESCLIN en 1385. Il vivait en 1346. Il trépassa en 1395.Pour le compte du Roi de Navarre, Guillaume tenait le Pont-d'Ouve, ainsi que la citadelle. Le Roi de Navarre choisissant le parti anglais, Guillaume se retourna alors vers le Roi de France et déclara tenir la forteresse pour et au nom du Roi. Celui-ci l'en remercia par lettres patentes de juin 1365 et lui accorda deux cents livres parisis, chaque année, sur les tabellionnages de Coutances et Saint-Lô.
Délogé de la forteresse du Pont-d'Ouve par les Anglais, rentré avec l'aide de DUGUESCLIN, Guillaume le suit dans ses combats itinérants. En 1374 il est au siège du château de Saint-Sauveur-le-Vicomte, repaire de Godeffroy d'HARCOURT. Il est capturé, rançonné. Le Roi de France l'aide à régler sa rançon en 1375, puis en 1376. Lorsqu'il décède il est ruiné, mais Glorieux.
 

FAMILLE AUX EPAULES

 
Guillaume AUX EPAULES et Colette de TILLY eurent plusieurs enfants : Marguerite, Guillaume, Guillemette, Jean, Jeanne, Philippe. Jean et Philippe n'eurent pas de postérité semble-t-il. Marguerite épouse en 1386 Jean CARBONNEL. Guillemette épouse en 1388 Raoul de GUIDON. Jeanne épouse Guillaume de MONTECOCQ.
65 696 - Guillaume épouse en 1385 ou 91 Raoulette TESSON DE LA ROCHE TESSON, fille de Raoul et de Ne de SAINT-GILLES. Il fut chevalier à Azincourt 1415. Il était sgr de Sainte-Marie-du-Mont. Il fut armé en 1380. Il fut fait prisonnier par les Anglais à Azincourt. Ce couple eut plusieurs enfants : jean-Philippe, Guillaume, Richard, Jacqueline, Marguerite. Et Pierre et Guillaume, eux, légitimés en 1459. Jacqueline épousa en 1434 Jean de SEMILLY. Marguerite épousa en 1420 Jean PIGACE. Guillaume mourut en 1424 sans postéité et semble-t-il à la défense du Mont-Saint-Michel, sous les ordres de Louis d'ESTOUTEVILLE. Le frère ainé Jean aurait épousé Jeanne de TILLY, et, resté au château aurait prêté hommage au Roi anglais en 1426. Guillaume serait décédé en 1395.
32 848 - Richard AUX EPAULES, fils du sus-dit Guillaume, épousa en 1435 Madeleine du HOMMET, sans postérité ; et en 1441 jeanne de SURIENNE, dame de Loigny et Pisy, fille de François de SURIENNE, dit l'aragonnais, capitaine de Chartres et Montargis ; oncle du Pape Clément VI (Rodrigo BORGIA). Il fut fait chevalier par Louis XI en 1448, lorsqu'il l'envoya contre Edouard l'usurpateur. En effet il gardait le château de Loigny pour son beau-père ; et il fit entrer les Français qui prirent les Anglais prisonniers et en tuèrent. Ils étaient 200 combattants. Il reçu quatre cents cinquante livres tournois de Charles VII, qui lui donna le commandement de la forteresse du Pont d'Ouve, en 1450.
Il décéda en 1492. Leurs enfants furent : Georges, Charles, Ne.., Marie.
Charles décéda en 1560. - Ne. épouse jean de RASSENT.
Marie se maria à Pierre d'ARGOUGES en 1471.

16 424 - Georges, fils ainé de Richard épousa Magdeleine de DREUX (descendante d'Hughes CAPET), en 1477 ; fille de Robert de DREUX, baron et vidame d'Esneval, et de Guillemette de SEGRIE ; tante de la grande sénéchal de Normandie. Il fut fait chevalier en Bretagne par Charles VII. Il prouva sa valeur à la bataille de Guinegatte en 1479 contre les Autrichiens. Louis XI l'employa ensuite aux affaires et Charles VII lui conserva la faveur royale. Ecuyer d'écurie du Roi. Il décéda en 1524 à Rouen.
Par son mariage avec une demoiselle de DREUX, il faisait entrer sa descendance dans la descendance des capétiens directs.
Il avait eu de son mariage avec Jeanne de SURIENNE : Charles, François, Geoffroy, Jacqueline, Jeanne, Oseberthe, Jacques.
François fut prêtre.
Geoffroy fut sans postérité.
Jacqueline épousa en 1498 Jacques d'ORGLANDES.
Jeanne épousa Jacques d'AUBERVILLE.
Oseberthe fut sans postérité.
Jacques épousa successivement : Marie de CHASTELLUX, puis Jeanne de FERRIèRE dont il eut postérité en 1524.
 
8 212 - Charles AUX EPAULES, fils ainé du sus dit Georges, épousa Anne GOSSET, dame de Lieuray, de la Thillaye, veuve de Gilles de HEUDREVILLE, sgr de Ferrières ; fille de Nicolas, bailli d'Orbec.
Il fut fait chevalier par le Roi Louis XII, et employé à Naples, en toutes guerres d'Italie où il se fit connaïtre.
Ses enfants furent : Nicolas ; Henri ; Louis ; Madeleine ; Avoye.
Madeleine épousa en 1533 Georges de TROUSSEVILLE.
Avoye se maria à jean JOLLIVET en 1544.
Nous n'avons rien sur Henri et Louis. Quant à
 
4 106 - Nicolas, il fut de toutes les activités de la religion protestante dans le Cotentin, ainsi que son épouse.
Il était chevalier, sgr de Sainte-Marie-du-Mont et de Lieurré. Il vivait en 1558. Il décéda en 1577. Il avait épousé Françoise de MOUCHY (ou MON--) en 1557, veuve de PEVEREL françois, sgr de Montiraulier, fille de Jean, sgr de Sénarpont et de claude de LONGUEVAL.
Elle épousa en 3ème noces Jacques TESARI, sgr de Lassen, baron de Tournebu. Elle décéda aprés 1613. Leurs enfants : Henri-Robert ; judith ; Sarah.
Henri-Robert né en 1562, décédé en 1607 épousa en 1585 Jeanne de BOURS, dame de Gennes et eut postérité dont la célèbre Suzanne de LONGAUNAY, puis de LA GUICHE.
Judith épousa Arthur de MAGNEVILLE, décéda en 1604.
Nicolas, notre aïeul, s'engagea dans la conjuration huguenote d'AMBOISE où il conduisit les cotentinais. Il ramena les seigneurs cotentinais en passant entre les mailles du filet tendu par le Duc de Guise. Il ouvre son château aux prédicateurs.
Mais il semble que son épouse Françoise resta dans ses convictions puisqu'en 1612 elle rouvrit prêches et chapelle.
Henry-Robert lui aussi n'abjura qu'en 1600. Une statue de marbre blanc existe de lui en l'église de Sainte-Marie-du-Mont.
 
2053 - Sarah, fille de Nicolas AUX EPAULES et de Françoise de MOUCHY épousa en 1586 Isaac de PIENNES, sgr de Regneville, Bricqueville-la-Blouette, Bricqueville-sur-Mer, Lingreville, Moidrey, Moigneville ; fils de Simon, capitaine et gouverneur de Granville, sgr des dits lieux ; et de PAISNEL Jeanne, dame de Lingreville, Moidrey, les trois Bricqueville, d'une grande famille cotentinaise.
Les de PIENNES venaient de Flandres.
 

L'étude des AUX EPAULES s'arrète ici, mais leur descendence continue pour arriver à l'auteur de cette généalogie, Mr Emile d'AGON de LACONTRIE.

(Revue Généalogique Normande, N° 29, 1989, pages 9 - 10 - 11. Bibliothèque Généalogique, rue de Turbigo à Paris, Aoùt 1995).
 


Separ
Espace
Espace